Faites un saut dans le temps !

Argenteuil

Colonie / Orgemont

Naissance d'un quartier de villégiature

Le chemin de fer favorise les dimanches à la campagne. De nombreux Parisiens viennent à Argenteuil pour s'amuser et boire le Piccolo, le vin du coin.

Le quartier derrière la gare de la grande ceinture était surtout occupé par des vignes, des bois et une carrière de plâtre. Peu à peu des restaurants, des guinguettes, des cabarets et des résidences secondaires se construisent...Le quartier pavillonnaire "de la colonie parisienne" est né...

Le trajet va de la gare au Moulin d'Orgemont.

Angle de la rue Gambetta et rue de la République, 1910

Les immeubles bourgeois ne sont pas encore construits. La place a un petit air de place de village. A gauche, le premier étage de la pâtisserie est identique à celui de la boulangerie artisanale d'aujourd'hui. Il y a toujours écrit "Boulangerie" en diagonale sur la façade. Le bâtiment a été surelevé de 3 étages.

Restaurant rue de la République, vers 1926

Quelques années ont passé depuis la vue précedente. Deux immeubles ont été construits à l'entrée de la rue de la république.
Détail de l'image : il y a un n° de téléphone à 3 chiffres sur la vitrine du restaurant. L'appel se faisait via un central téléphonique, les "demoiselles du téléphone" mettaient les personnes en contact

Rue de la République, maison Buttinoni, vers 1929

La maison au 1er plan a complètement changé. On l'apercevait aussi sur les vues précédentes. Sur son rideau est écrit "Approvisionnement pour les promenades à la campagne...". Le bâtiment de l'auberge florentine est encore reconnaissable avec ses 4 fenêtres. Il était récent lors cette photo car pas encore visible sur les cartes postales de 1910 et 1926.

Rue de la République, 1910

De nouveau en 1910 dans le quartier naissant. A droite, un panneau annonce des terrains à bâtir. Un cabaret artistique fait de la publicité. J'ai l'impression qu'il s'agit de la même maison en meulière dans les deux vues, avec un étage en plus.

Rue de la République

La maison à droite sur la carte pourrait être celle située au n°44, derrière l'immeuble de couleur crème. Il faut avancer dans l'image street view pour la voir. Un mur de brique existe encore à ce niveau là, la rue Bellevue est réduite à un passage au n°42. Au fond, on reconnait quelques maisons... Elles sont aujourd'hui beaucoup plus entourées.

Rue de la République, à l'angle de la rue Kleber

La maison au coin de la rue à droite (la Roseraie) était au n°46. La numérotation a changé depuis... Il y a 8 maisons de plus sur cette portion : la Roseraie est aujourd'hui au n° 54..

Au Pavillon bleu

La guinguette Le Pavillon bleu etait juste en face de la Closerie d'Orgemont Cabaret artistique.

Chapelle Sainte-Genevieve

La chapelle Sainte-Genevieve était située à l'angle de la rue Pasteur depuis 1898. Elle a été détruite pour des raisons de sécurité. Regardez la clôture, elle n'a pas changé...

Rue Pasteur

La maison, à gauche, est un peu cachée par le sapin. Placez la Street-view en face, au n° 5, et comparez, il s'agit bien de la même maison. A sa droite, c'est la nouvelle église Sainte-Geneviève.

Rue Pasteur, vue d'ensemble

Les maisons au premier plan se situent rue Pasteur. En face, il n'y avait pas encore de construction.

La maison du Docteur Bérault

La végétation a bien poussé autour de la maison de style gothique. La pierre gravée "Accidents du Travail" placée au coin de la rue, n'avait pas encore été posé lorsque la photo a été prise. Au dos de la carte, se trouve une publicité imprimée : "Les accidentés du Travail sont reçus à notre cabinet, 15, rue Pasteur tous les matins de 8h à 9h (sauf le samedi) et tous les après-midi de 1 à 3h (sauf le dimanche)". Aujourd'hui la maison n'est pas au 15 mais au 21.

Rue Pasteur, 1937

Au fond de la rue, un bâtiment semble en construction...

Guinguette Terrasse d'Orgemont, près du moulin

Sur la carte de 1910, on trouve peut-être un indice sur son adresse, sur l'auvent est écrit "60 terrasse d'Orgemont". La vue ci-contre montre le 60 rue d'Orgemont. Entre 1910 et 1915 peu de changements si ce n'est l'extension du bâtiment d'origine

Moulin d'Orgemont

Le Moulin d'Orgemont est au sommet de la butte d'Orgemont... C'était à l'origine une tour de guet transformée en moulin. En 1810, le meunier Louis Monnier et sa femme Marie Liebert y ouvrent un restaurant pour les promeneurs. Le moulin n'est plus en activité depuis la mort de Louis Monnier en 1847. Il a rouvert en tant de guinguette-restaurant en 1851. C'est aujourd'hui un restaurant gastronomique.

Avenue Stalingrad

En redescendant par la rue d'Orgemont, vous déboucherez sur l'avenue Stalingrad, ex-route d'Enghien.

Avenue Stalingrad, Ferme Vatel